fitxa header generated in 0.2753 seconds
Quoi faire
dans Marrakesh
Découvrez tous les commerces de la ville, offres spéciales et promotionshotels. Profitez d'un unique Guide sur les endroits à visiter . Tout en un seul endroit. Lire réels les commentaires de nos utilisateurs sur les restaurants. Trouvez votre chambre d'hôtel maintenant! En savoir plus
Home » Medina » Loisirs » Culturel » Le Jardin Secret

Le Jardin Secret

4.83/5
18 votes
Résumé
Description
Galerie
Emplacement
Avis
Partager
Plus

Verified Reviews

April 19, 2016

Y
Yassine
"Un moment de rêve"
J'ai passé une superbe après-midi dans le jardin secret, un endroit vraiment unique et relaxant au coeur de la médina de Marrakech. Un endroit qui vous fait tout oublié, c'est magique. Le jardin secret est absolument à visiter.

Le Jardin Secret

Le Jardin Secret s'ouvre au public pour la première fois de son histoire. Les origines du complexe remontent à l’époque de la dynastie saadienne, il y a plus de quatre cents ans. Reconstruit au milieu du XIXe siècle par un influent caïd de l’Atlas, Le Jardin Secret a été la demeure de quelques-unes des plus hautes personnalités politiques du Maroc et de Marrakech.

Le Jardin Secret, que l’on peut aujourd’hui apprécier pleinement grâce à sa récente restauration, fait partie de la grande tradition des palais arabo-andalous et marocains. Le visiteur peut ainsi découvrir les jardins et les édifices qui le composent et qui constituent autant de témoignages exceptionnels de l’art et de l’architecture islamiques.

L’Histoire

Les origines du Jardin Secret remontent à la deuxième moitié du XVIe siècle, quand le sultan saadien Moulay ‘Abd-Allāh entreprit l’urbanisation de ce qui est aujourd’hui le quartier Mouassine. Toutefois, comme nombre des édifices les plus représentatifs de Marrakech, le palais qui s’élevait sur le terrain du Jardin Secret fut détruit à la fin du XVIIe siècle, après le déclin de la dynastie saadienne. Vers la moitié du XIXe siècle, le caïd al-Hājj ‘Abd-Allāh Ū-Bīhī entra en possession du terrain sur lequel fut édifié un nouveau palais, dont le tracé respectait celui du complexe d’époque saadienne. Marrakech connut un grand développement au cours de cette période, qui favorisa la réalisation de jardins et de riches demeures. Peu de temps après, dans un contexte d’intrigues de pouvoir, le caïd Ū-Bīhī fut empoisonné avec du thé par le sultan Muhammād IV qui le haïssait. La propriété passa alors aux mains du qadi Moulay Mustaphā, grand juge qui entretenait des rapports étroits avec la famille régnante. En 1912 le qadi échangea le palais contre la demeure de Fès de al-Hājj Muhammād Loukrissi. Ce dernier, déjà chef de la corporation des horlogers de Marrakech, avait été élu en 1908 chambellan du sultan Moulay ‘Abd al-Hafīz. Quand le sultan fut envoyé en exil, en 1912, al-Hājj Muhammād Loukrissi se transféra dans ce palais où il vécut jusqu’en 1934, année de sa mort. Après cela, la propriété commença à ne plus être entretenue et tomba rapidement en ruine. Née en 2008, l’idée de restaurer Le Jardin Secret et de l’ouvrir au public se concrétise à présent, huit ans plus tard.

L’architecture

Le Jardin Secret est formé de deux ensembles bien distincts, chacun d’entre eux étant considéré comme un riad. Entouré de hauts murs sans fenêtres, le riad, de plan rectangulaire, s’articule autour d’un vaste jardin. Au centre de ce dernier, que le croisement de deux allées surélevées divise en quatre parterres, s’élève une vasque en marbre. Les pavillons du Jardin Secret, précédés par des portiques à arcs brisés et à linteaux en bois, ont des plafonds aux poutres apparentes, des portes à deux battants et des fenêtres basses. L’importance du palais, dont témoignent d’abord ses dimensions considérables, est soulignée par la présence du hammam privé, de la qubba et de la tour : se dressant au-dessus de la médina, la tour et la qubba symbolisaient la richesse et le pouvoir de leur propriétaire. Au niveau ornemental, Le Jardin Secret est caractérisé par l’important usage du tadelakt, appliqué sur des murs en briques et en pisé. L’excellence de l’artisanat local est également attestée par les zellij et les bejmat provenant de Fès, par le bois de cèdre marqueté, ainsi que par les plâtres sculptés à la main et les peintures géométriques réalisées par des maîtres décorateurs.
La tour du Jardin Secret atteint la même hauteur que certains des minarets de la ville et offre une vue unique sur la médina et ses alentours, ainsi que sur les montagnes de l’Atlas. Il n’existe presque plus de constructions de ce genre à Marrakech.
L'accès à la tour s'effectue par l'achat d'un billet spécifique et dans des créneaux horaires déterminés. L'accès à la tour est interdit aux enfants de moins de 6 ans.

Le Jardin

Les espaces verts du Jardin Secret sont aujourd’hui répartis en jardin exotique et en jardin islamique. Le jardin exotique abrite des plantes provenant de différentes parties du monde, ce qui rappelle l’aspect expérimental des grands jardins de Marrakech. De l’époque médiévale jusqu’au début du XXe siècle, Marrakech a en effet représenté le modèle même de la ville-jardin, ce dont témoignent les surnoms historiques de la ville (“rose parmi les palmiers”, “oasis dans le désert” ou encore “Al-Bahja”, cité de la vie heureuse et du plein air), ainsi que les jardins de l’Agdal et de la Ménara. Le jardin islamique a, quant à lui, été restauré avec l’aspect qu’il avait probablement au XIXe siècle. Ce type de jardin, étroitement lié aux structures du riad, était une oasis de paix, l’ombrage des arbres et l’intimité de l’espace clos étant propices au farniente et à la contemplation. Le plan quadripartite du jardin islamique, déjà observé dans les jardins persans de Cyrus le Grand au VIe siècle av. J.-C. et au Maroc dès le début du XIIe siècle, et qui fut inventé dans le but de faciliter l’irrigation des terrains, rappelle la description du paradis faite dans le Coran. Le jardin se présente en effet comme une métaphore du paradis ; c’est un lieu sacré, aux règles géométriques strictes, dans lequel l’ordre musulman s’impose sur le désordre de la nature sauvage.

L’eau

Comme presque toujours dans les jardins islamiques, au cœur du Jardin Secret se trouve une source. Les fontaines, les vasques en marbre et les bassins du riad donnent lieu à des jeux de lumière, tandis que le murmure continu de l’eau favorise la sérénité du milieu et l’introspection. La civilisation musulmane considère d’ailleurs l’eau comme un symbole de vie et un signe de l’existence et de la puissance de Dieu, et le paradis est décrit dans le Coran comme des « jardins sous lesquels coulent des ruisseaux ».
Au XIe une tradition hydraulique millénaire et la proximité de la chaîne de montagnes de l’Atlas conduisirent les Almoravides à la réalisation de la première khettara de la cité. La khettara est une galerie drainante souterraine à travers laquelle l’eau était acheminée jusqu’aux mosquées, aux hammams et aux fontaines de la cité. L'eau alimentait aussi quelques grandes demeures, parmi lesquelles figure le Jardin Secret, qui disposait par conséquent d’eau domestique, un privilège rare et un signe supplémentaire de sa richesse. On peut ainsi encore voir aujourd’hui les témoignages du système hydrique initial du riad, formé de conduites, de bassins et de canaux savamment reliés entre eux.

Les parcours de l'eau

Les parcours de l’eau montrent bien la façon dont l’eau provenant de l’Atlas était distribuée à l’intérieur du palais pour irriguer les jardins et alimenter les cuisines, le hammam et les fontaines. On peut ainsi voir le système originaire de gestion de l'eau du complexe, qui remonte à plus d’un siècle et qui est le fruit d’une technique hydraulique ingénieuse.

Position sur la carte

Cliquez pour agrandir

Horaires et Tarifs

Ouvert tous les jours
Horaires d'ouverture :
- Février et mars : 10h30 - 18h30
- De avril à août : 10h30 - 20h00
- Septembre et octobre : 10h30 - 19h30
- De novembre à janvier : 10h30 - 17h30

Dernière entrée : 30 minutes avant la fermeture.

Les cafés, la librairie et la boutique suivent les mêmes horaires du jardin.

Entrée
Plein tarif : 50 dirhams
0 - 18 ans : Gratuit
Tour
Plein tarif : 30 dirhams
Tarif réduit (de 6 à 12 ans) : 20 dirhams
Visite à la tour interdite aux enfants de moins de 6 ans
Gratuité
0-18 ans accompagnés d'un adulte, visiteurs handicapés et leur accompagnateur, guides touristiques.
Citoyens marocains résidant à Marrakech : réduction de 50 %.
Les réductions s’appliquent sur présentation d’une pièce d’identité.

Adresse et Coordonnées

121, Rue Mouassine Médina Marrakech
Téléphone: +212 (0)5 24 39 00 40
info@lejardinsecretmarrakech.com
Calendrier d'aujourd'hui
10:30-20:00
Horaire hebdomadaire:
Lundi
10:30-20:00
Mardi
10:30-20:00
Mercredi
10:30-20:00
Jeudi
10:30-20:00
Vendredì
10:30-20:00
Samedi
10:30-20:00
Dimanche
10:30-20:00
Contact
“”

Écrire une critique

CAPTCHA code